Et un vélo de plus !

Est-ce que j’avais besoin d’un nouveau vélo ? Pas forcément… enfin peut-être… ou absolument. Jusqu’ici je possédais deux vélos pliants: un Dahon Eco C7 rouge et un Dahon Mu P24 blanc. Il s’agit de mes vélos à tout faire : trajet vélotaf quotidien en ville, faire les courses et faire des randonnées un peu longues, en général avec un ami.

Enfourcher ces vélos est toujours un plaisir et je devrai à l’occasion pour présenter mes deux petits (vélos, je rappelle). A vrai dire un nouveau membre vient juste de rejoindre cette belle famille.

Aussi fun soient-ils j’ai commencé à ressentir quelques limitations avec mes vélos pliants. Tout d’abord, en gagnant de l’expérience sur le vélo, ma vitesse moyenne s’améliore et mes Dahons ne sont pas forcément les meilleurs quand il s’agit de rouler à 30 km/h ou plus. Aussi, je sens que ces derniers manquent de rigidité dans les accélérations et maintenir et atteindre une vitesse importante est rapidement fatiguant.

C’est pourquoi j’ai décidé d’acquérir un nouveau vélo plus classique. J’ai dû négocier un peu à la maison afin d’avoir la permission pour apporter un nouveau vélo : il fallait que j’en vende un en échange (spoiler: j’ai toujours mes deux Dahons =D).

Le vélo

Le Triban 540 entre dans la catégorie des vélos de route. Cependant, je le qualifierai de vélo de route versatile dans la mesure où je l’utilise au quotidien pour mes trajets de vétotaf ainsi que mes randonnées plus ou moins longues.

Triban 540 picture from B'Twin

Du côté de la transmission le vélo propose un groupe Shimano 105 partiel : cassette (11 vitesses - 11/28), dérailleurs et manettes. Le pédalier compact n’est pas de Shimano, il s’agit d’un “Prowheel Ounce 721”. Bien qu’il fasse bien son office, il n’a pas le look ravageur des derniers pédaliers de chez Shimano.

Les pneus d’origine sont des Hutchinson Equinox 2. Ce sont des pneus corrects offrant globalement de bons compromis: confort, résistance à la crevaison, sans sacrifier trop de résistance au roulement.

Le cadre est en aluminium. La fourche, par contre, est en carbone avec des oeillets de fixation pour porte bagage avant. Ce n’est pas courant sur ce type de fourche et j’apprécie beaucoup ce petit détail même si je n’en ai pas encore tiré parti. Je n’ai pas vérifié le poids du vélo, sur la fiche de la boutique en ligne il est annoncé un poids de 9,5 kg sans pédale. Je dirais qu’il s’agit au final d’un vélo qui doit faire autour de 10kg.

Les roues sont des Mavic Askium. Ce sont des roues d’entrée de gamme chez Mavic. Cependant, leur entrée de gamme offre des roues vraiment correctes, pas trop lourdes et résistantes ce qui me fait penser qu’elles dureront longtemps.

Modifications et équipements

Afin de mieux correspondre à mes besoins, j’ai ajouté un porte-bagage arrière puisque j’utilise ce vélo pour aller au boulot et faire de la randonnée. J’ai choisi un porte-bagage Pletscher Athlete 4B qui était disponible là où j’ai acheté mon vélo pour 26€.

Je voulais aussi ajouter des garde-boues SKS, mais ces derniers laissent peu d’espace entre les pneus et les freins. De plus, il n’était finalement pas possible de les monter sur le cadre en dépit de ce qui était indiqué sur la fiche produit. J’ai finalement opté pour des garde-boues Zefal Croozer Road avant et Swan Road arrière. Ils ne sont pas aussi couvrant que les SKS, mais je n’ai pas eu à m’en plaindre et sont proposés à prix plutôt accessible (16€ pour les deux garde-boues).

J’ai ajouté deux porte-bidons Elite et leurs bouteilles pour emporter de l’eau sur la route.

Habitant dans une grande ville et m’étant déjà fait volé un vélo, un antivol en U n’est pas une option. Cela aurait été dommage de devoir transporter un antivol encombrant, c’est j’ai opté pour le Kryptonite Evolution Mini 5 avec son support Kryto-Flex pour maintenir l’antivol sur le cadre. Trouver un emplacement satisfaisant pour le support d’antivol n’était pas évident mais j’ai fini par le placer au dessus du porte-bidon sur le tube vertical. Sur mes trajets quotidiens je n’ai pas besoin de deux bouteilles et sur les trajets plus longs l’antivol, grâce à sa petite taille, se glisse facilement au fond d’une sacoche.

Du côté des gadgets électroniques, j’avoue j’ai un peu craqué et je me suis acheté un GPS vélo : le Garmin Edge 1000 Explore. Ce modèle fait tout ce qu’on attend d’un compteur de vélo classique : vitesse, durée, calories, distance, altitude. Ce modèle apporte en plus la fonctionnalité de navigation un peu comme un GPS classique de voiture. Cela permet de naviguer vers une destination sans devoir minutieusement préparer son itinéraire. Je devrais sûrement faire un retour sur ce GPS dans un autre article.

The Triban 540 before departure to Lille

Pour résumer les équipements et modifications :

Mon avis sur le vélo

Pour couper court à tout suspens, je suis plutôt content de ce vélo. Son comportement est plutôt bon à la fois en ville et sur la route en campagne. Cependant, ce n’est pas un vélo de type cyclo-cross et n’apprécie que modérément les sorties hors-route. Il est
possible d’en changer les pneus pour obtenir un meilleur comportement hors-route. La limitation se trouvera au niveau de la section maximum limitée du pneu qui est de 32C.

Il est au final possible d’ajouter pas mal d’équipements sur ce vélo. En revanche, il faut avoir conscience que le cintre route avec la guidoline épaisse et les câbles passant sous cette dernière, laisse peu de place aux équipements se fixant sur le cintre. Cela s’applique de manière générale aux vélos équipés d’un cintre route.

Le meilleur essai pour ce vélo a été mon challenge de faire le trajet Paris - Lille à vélo (250+ km) dans la journée. Je l’ai fait et j’étais bien content de le faire avec ce vélo. Je peux confirmer que c’est un bon vélo pour la longue distance.

J’ai récemment eu un problème avec la manette gauche de dérailleur avant qui a cassé. Le vélo est actuellement en réparation chez Decathlon. C’est l’un des inconvénient de ce vélo : il ne peut être acheté que chez Décathlon. Même si leur service après-vente est plutôt bon, il y a des réparations qui ne se font pas dans notre magasin habituel et le vélo doit être envoyé à l’atelier régional pour effectuer les réparations. Cela rend le vélo indisponible pour au moins une semaine. Auprès d’un petit magasin de vélo local il aurait peut-être fallu attendre la manette, mais le vélo n’aurait été réparé qu’une fois la pièce disponible et la réparation faite rapidement, mais si parfois il faut prendre rendez-vous. L’avantage est que, si vous utilisez votre vélo comme certains utilisent leur voiture, vous ne vous retrouvez pas privé de votre moyen de locomotion.

Est-ce que la série Triban chez B’Twin est une bonne série ? A vrai dire, regardez la photo ci-dessous prise au bureau : il n’y a pas moins de 3 Tribans sur le range vélo. J’ai trouvé cela assez amusant et la photo a été prise sur le vif : n’y voyez donc pas de mise en scène.

Regardez moi tous ces Tribans au bureau !

Le Triban 540 est un bon vélo et même un très bon vélo si l’on compare son prix à ce que propose la concurence. Je l’ai acheté pour 850€ chez Decathlon en France. C’est un très bon rapport qualité prix et je le recommande chaudement si en lisant cet article, trouvez que ce vélo correspond à vos besoins.

Vous pouvez également vous référer à la critique de Bike Radar qui porte pour sur le même vélo, mais dans sa version 10 vitesses.

Si vous avez une question à ce sujet, n’hésitez pas à m’envoyer un message via Twitter.